Mes 13 objectifs pour 2016 : vous me coachez ?

photo 2016 musique melolimparfaite

Hello les copains,

Alors comment s’est passé ce premier mois 2016 ? Je n’ai pas pris de résolutions (je n’en prends jamais) mais je dois dire qu’il ne s’est pas passé grand chose pour moi au mois de janvier.

Du coup j’ai fait une liste de toutes les choses que j’ai envie de faire ou au moins de commencer en 2016 pour essayer d’améliorer mon quotidien. Ce ne sont pas des résolutions mais plutôt des objectifs à long termes -pas forcément réservés à 2016-, qui me trottent tous vraiment dans la tête depuis un moment, mais comme il y a beaucoup de domaines et de changement à apporter dans ma routine, et qu’en parallèle le moral n’est pas toujours au beau fixe, je choisis de “voir ça plus tard“. Quand ça ira mieux. Quand j’aurai “la force”. Sauf que le résultat c’est que je ne commence rien et que ça ne me ressemble pas, mais alors pas du tout.

Alors on y va, je vous déballe ces objectifs ici, parce-qu’une fois que tu as clamé haut et fort que tu allais faire un truc, tu ne peux pas passer pour la loose de service à la fin de l’année qui n’a réalisé aucun de ses objectifs. Je voudrais au moins pouvoir dire, au 31 décembre 2016 que j’en ai réalisé ou entamé la moitié. Et toi tu me surveilles, d’accord ? T’es mon coach ! (comment ça tu n’as rien demandé ?).

1- Etablir une bonne fois pour toute un planning pour dormir. Là c’est le plus fondamental parce-que sans sommeil on devient complètement dingue. J’ai déjà du mal à avoir un bon sommeil en temps normal, mais depuis que nous habitons entre une boulangerie qui nous réveille à 6h du matin et un voisin fêtard qui ne peut visiblement pas se passer de musique électro jusqu’à 3h du mat (quand on appelle la police) voire 7h du mat (dixit la voisine au dessus d’eux lorsque l’on n’est pas là pour interrompre les festivités…). Bref le laps de temps qu’il nous reste pour dormir dépend souvent d’eux et c’est vraiment compliqué d’établir  des heures fixes ou tout simplement de faire une nuit complète grâce à mes chers voisins. Pourtant j’ai besoin d’un rythme donc je vais tenter la méthode coué quitte à tourner des heures dans le lit au début.

2- Manger davantage de légumes. J’aime beaucoup les légumes mais j’aime encore plus ne pas éplucher ou faire cuire. Du coup, je n’en mange pas assez, alors qu’honnêtement de bonnes carottes, des brocolis et des haricots verts vapeur bien goûteux, c’est le kiff, non ?

3- Manger plus d’antioxidants et prendre mes compléments alimentaires pour ceux que je ne peux pas trouver facilement (je prends par exemple mon curcuma et omega 3 en complement chez Oligo santé sur recommendations de ma nutritionniste et je trouve que ça aide à plein de niveaux -selon ce qu’elle prescrit, niveau digestion, sommeil, anxiété, douleurs articulaires…)

4- Essayer une cure de detox. Vous savez les cures où l’on ne boit que des jus naturels ? Je ne souhaite pas le faire pour maigrir mais pour “nettoyer mon corps” de tous les trucs industriels  que je lui ai fait ingurgiter l’an dernier parce que j’avais pas le moral (= on ne va pas se fouler en cuisine et on va punir le corps tout en récompensant le moral). Là encore comme les points précédents, je vais déjà essayer de prendre soin de la machine qu’est mon corps avant de la pousser à accomplir  de petits exploits.

5- Essayer de prendre plus de temps pour moi et pour ceux que j’aime. Je suis tout le temps en train de bosser et 2015 a été particulièrement crevant. J’ai toujours eu du mal -en tous cas depuis que je suis à mon compte- à mettre une vraie barrière autour de mon travail et à faire des choses “fun” sans culpabiliser. Finalement je ne sais pas si ça me sert à grand chose à part être parfois sur les rotules. Je crois que j’ai besoin de me ressourcer avec mes proches plus souvent. J’ai aussi besoin d’avoir plus de moments à moi (ça peut paraître fou pour une personne qui travaille à domicile et est donc assez souvent seule, mais je parle de moments à moi où je ne travaillerais pas… Par exemple prendre un bain. Ca fait une semaine voire dix jours que je me dis “aujourd’hui je prends un bain. Un rose même avec le bain moussant qu’il me reste de chez lush.”. Bon ben je ne l’ai toujours pas pris parce-que je trouve que “je n’ai pas le temps”. Le temps, je dois le faire.)

6- Arrêter de fréquenter des gens toxiques. Alors là les amis, ça m’a pris tellement de temps mais je me suis rendu compte que SI : des gens que j’aimais beaucoup me tiraient par le bas. Soit par leur petites remarques assassines, soit par leur mépris “ah oui t’es blogueuse ? Je ne comprends pas qu’une nana comme toi fasse ça !”. Heu… what ?  C’est trop fou comme les gens ont besoin de te mettre dans une case. J’ai eu droit à “salsera” (la fille qui aime se frotter quoi !) “fan de michael jackson” (la fille qui se chope l’entre-jambe sous la salle de bain en criant “hee-hee” et qui porte des vestes rouges en plastoques), “entrepreneur” (la sale capitaliste qui ne pense qu’à l’argent -entre nous je serais restée salariée si c’était le cas-) et puis maintenant blogueuse (la fille narcissique de fou qui passe sa life à se prendre en photo et qui pense qu’avec son legging tati, elle va se faire repérer par Karl Lagerfeld et défier les diktats de la mode). Parmi les gens toxiques il y a aussi les gens qui ne vont JAMAIS bien. JAMAIS. Tu leur demande si ça va mais NON, ça ne va jamais. Et peu importe l’énergie que l’on peut engager à essayer de les sortir d’un problème, ils n’en sortent jamais. Et le pire (le truc qui me hérisse les cheveux illico presto) ce sont ceux qui pensent que c’est une compète. Pour peu qu’ils te demandent des nouvelles et que ce jour là tu leur expliques que pour une fois, c’est toi qui n’a pas le moral, ils te coupent par un “Attends, MOI C’EST PIRE” (puis monologue pour te raconter pourquoi lui c’est pire et que t’as pas à te plaindre). Véridique. Je connais de grands spécialistes de cette phrase. MOI C’EST PIRE. T’as envie de lui faire un petit facepalm dans sa gueule du pire. Bref, cesser de voir les gens qui me vident de mon énergie et qui ne sont jamais là quand j’ai besoin de leur soutien.

7- Essayer de transformer mes sentiments négatifs (colère, tristesse) en énergie créatrice. Je passe beaucoup (trop) de temps à ressasser les évènements lorsque je suis en colère ou triste. Je pense qu’il faudrait que je trouve une “technique” pour rediriger cette énergie “gaspillée”  en créativité (artistique, professionnelle, personnelle, ça n’a pas d’importance tant que c’est dans l’action) parce-que ça peut prendre beaucoup d’espace dans ma petite tête !

8- Reprendre mes séances de stepper trois fois par semaine, ce que je ne fais plus depuis que nous habitons dans ce nouvel appart. J’aimerais y ajouter quelques exercices ou éventuellement un sport à l’extérieur (mais il faudrait que ce soit près de chez moi et pas très cher donc pas sûr) mais surtout pour l’instant je voudrais retrouver une petite routine d’efforts sportifs même si j’y vais mollo (certains n’arrivent pas à se discipliner seuls chez eux mais moi ça ne me pose aucun problème). Histoire de me remettre dans le bain et de décider ce qu’il me plairait d’ajouter ensuite.

9- Apprendre de nouvelles choses, même si je ne les maîtrise pas cette année mais au moins commencer dans un domaine qui me plaît (photo,  piano, marketing, html…). Pour la plupart je peux souscire à des cours en ligne mais pour le piano j’aimerais vraiment une personne qui vienne au moins une fois tous les 15 jours pour regarder mes progrès et corriger les mauvaises position, les mauvaises habitudes dont je me rends pas compte (ou me donner des astuces pour avancer plus vite). J’ai regardé et les profs à domicile c’est vraiment très cher : si vous avez un tuyau sur Paris ou connaissez quelqu’un de fiable, ça m’intéresse !

10- Passer plus de temps sur la communication de mon entreprise.

11- Voyager davantage. J’ai besoin de  voir de nouveaux paysages, de nouvelles personnes, de me ressourcer, d’apprendre, de me développer et d’être inspirée. Rien de tel que les voyages pour cela !

12- Prendre soin de moi : aller plus souvent chez l’esthéticienne, au spa ou chez le coiffeur. Bon, ça dépendra de mes moyens qui ne sont pas mirobolants mais si je peux, j’irai !

13- Avoir plus confiance en moi et arrêter de faire passer tous les autres avant moi. Je ne suis pas mère Thérésa mais c’est un peu ma spécialité. Faire passer les problèmes des autres avant les miens m’évite d’y penser (et du coup de les régler !) et faire passer les projets des autres avant les miens “parce qu’ils sont plus ambitieux” fait que je ne réalise jamais les miens ou que je n’arrive pas à les accomplir pleinement. Malgré que je pense avoir une certaine confiance en moi, ou du moins une bonne connaissance de mes qualités et défauts, donc  de mes limites et de mes capacités, je me dis toujours que moi; c’est “moins important”. Et à force je me rends compte que je m’efface toute seule de l’équation sans que l’on ne m’ait rien demandé. Et c’est totalement inconscient, mais même si j’en suis à l’étape de me dire “JE LE VAUX BIEN”, en suis-je à l’étape où j’en suis vraiment convaincue ? (réponse en 2086)

Bon ben voilà, plein de petites choses qui font déjà pas mal et pour ne pas que ça me semble une immense montagne à escalader il va falloir que je commence à essayer ces points un par un !

Et vous, avez-vous des projets que vous aimeriez réaliser dans un futur proche ?