Designated Survivor : le retour en force de Kiefer Sutherland !

photo-promo-de-designated-survivorCrédit photo Copyright : © ABC/Bob D’Amico

Hello les morues !

Il commence à cailler sévère et vous n’avez qu’une envie ; c’est de passer vos dimanches sous la couette ?

Pas de panique, de nouvelles séries arrivent et certaines valent le coup d’oeil !

Enfin le retour de Kiefer Sutherland après une tentative d’échapper à son rôle de Jack Bauer dans le très chiant “Touch”, le voici dans un rôle un chouille ironique puisque cette fois-ci il n’essayera pas de sauver le président, mais il sera lui même amené à le devenir.

Tom Kirkman (enfin Jack, enfin Kiefer, enfin T’AS COMPRIS !) est un père de famille sans histoire, membre du gouvernement américain en tant que secrétaire  du développement urbain (quoi ça ?).

Un soir où il est en plein brainstorming au boulot avec sa femme, un staff de sécurité déboule dans la pièce où ils se trouvent et leur annonce que le capitole a explosé, que tout le monde est mort, et que Tommy est donc le “designated survivor” pour être le successeur du président des younaïted stêtes (il a gagné sa soirée, le mec). Tout ça évidemment sur fond d’images de flammes et de tête de Kiefer qui n’en croit pas ses lunettes.Il avait plutôt prévu de rentrer faire des calins à ses gosses en fait.

A partir de là tu sens la légère pression monter, il est embarqué à la maison blanche par les services de sécurité avec toute la famille et il doit prendre les commandes du pays en plein milieu d’attentats, prendre les bonnes décisions et surtout SE FAIRE RESPECTER. Dès le premier épisode on sent que c’est la partie qui va lui donner du fil à retordre.

Parce-que le mec il essaye d’être gentil, tu vois. Genre “Je ne voulais pas de ce job, mais bon j’ai pas trop le choix ! Et puis, moi, au moins, je suis cool donc je préfère m’en charger que de laisser n’importe qui faire n’importe-quoi”. Bref, il va devoir se mettre au pli rapido !

Les deux premiers épisodes sont un peu confus. On sent bien la pression, parfois on a presque l’impression que c’est un membre de la sécurité qui fait un snapchat tant on a le sentiment de suivre “la panique”. Pas le temps de niaiser, le rythme de la série a complètement accéléré. Par contre bien que l’on soit emportés par le rythme on a un peu du mal à rentrer dedans. Peut-être justement à cause du manque d’autorité et de charisme de Kirkman.

Ensuite, entouré des requins politiques de la maison blanche, on va pouvoir observer comment il va se mettre au diapason et imposer sa façon de faire les choses. Lentement mais sûrement on le voit prendre des décisions dont on ne le pensait pas capable. J’ai maintenant vraiment hâte de voir le prochain épisode.

Une série rythmée, un bon casting, un intrigue qui fonctionne, je vous la conseille !

Got Something To Say:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*