Petits souvenirs émus de ma vie de salariée

Je pense que tout le monde le sait maintenant, ça fait un petit moment que je suis à mon compte et que je ne suis plus salariée. Ne vous méprenez pas cependant, je conseille quand même de passer quelques années de votre vie à travailler en tant que salarié. D’une part, cela vous permet de faire connaissance avec le monde de l’entreprise, d’être encadré et dirigé. Parce que l’école, les études, c’est bien beau, mais mettre toutes ces théories en application quand vous travaillez en équipe avec des personnalités et des objectifs différents, des contraintes de délai, de budget, de clientèle… en contexte de crise, c’est une autre paire de manche. Et bosser en tant que salarié vous oblige à mettre les mains dans le cambouis et à vous adapter à votre environnement tout en étant encadré par un boss ou un responsable, qui pourra vous guider parfois (si vous tombez bien), et dans tous les cas, vous aurez votre salaire à la fin du mois de façon certaine.Vous apprendrez et pourrez aussi créer un bon réseau de connaissance dans votre domaine.

Enfin et surtout, je pense qu’il est indispensable de bien connaître le sujet pour savoir si c’est fait pour vous ou pas, et dans le cas où vous ne supportez pas cette vie, de bien vous rendre compte à quel point c’est pesant, pour trouver encore + l’énergie d’en sortir. Aujourd’hui je ne vais pas parler de comment en sortir, mais je vais évoquer quelques souvenirs de situations vécues en tant que salariée :

Je crois que la palme va à cette enseigne de prêt à porter pour homme pour laquelle j’ai bossé. J’étais malade depuis un moment, mais j’allais quand même bosser, ne pouvant pas me permettre un jour de perte de salaire. Mes boss me savaient malade mais ne me ménageaient pas, au contraire. Jusqu’au jour où j’appelle mon responsable pour lui dire que cette fois-ci, je risque d’être hospitalisée, que j’ai une fièvre de tous les diables, et que je ne peux plus marcher (mon ex m’avait carrément portée chez le médecin).
Lui : “Non mais Mélo je m’en fous, tu viens !”
Moi : “Non mais je t’assure je peux perdre un rein là, je dois aller à l’hôpital, je suis désolée je peux pas faire autrement” (co-conne que j’étais)
Lui “Non mais t’as pas compris, TU PEUX CREVER, je m’en tape, mais tu viens bosser ou ça va très mal se terminer pour toi ! J’ai personne de formé comme toi, donc tu viens !”

Quel gros connard, quand j’y pense ce que j’aurais pu leur mettre aux Prud’hommes, à ceux-là si j’avais mieux connu mes droits à l’époque! Mais bon j’ai été éduquée à mort dans le respect du travail, tout ça, que quand t’avais un job fallait tout faire pour le garder et nianiania, donc je m’aplatissais comme une crêpe (et même si aujourd’hui c’est dur à imaginer même pour moi parce que je t’enverrais chier ce blaireau comme une grosse merde, ça a duré très très -trop- longtemps que je me laisse faire dans les différents jobs que j’ai pu avoir).

La deuxième place (même si sur la durée je pense qu’il a largement la première) revient à un expert comptable de qui je ne serais même pas capable d’énumérer tous les abus au quotidien, mais je sais qu’un jour il m’appelle dans son bureau, se lève et me balance littéralement un gros classeur dans la tronche. Pas un petit machin, non non, un GROS CLASSEUR plein à craquer en me traitant de connasse (mais ça c’était mon surnom officiel). Je m’écarte à la dernière minute sans être touchée, et lui demande what the fuck me vaut un classeur dans la tronche de bon matin, et là il part dans un monologue “Tu sais pas écrire mon nom ? Tu sais pas écrire mon nom, hein, petite conne ? Tu travailles pour mon cabinet et tu ne sais même pas écrire mon nom ? Tu ne mets pas le E dans mon nom mais qu’est ce que t’as dans ta tête ? RIEN ? Hein ? C’est ça qui arrive quand on est qu’une connasse !”. (Je soupire, habituée à ses délires). “Je pense que je sais écrire votre nom Monsieur, de quoi parlez vous ?” “De ça, là! Ce rapport de merde que tu ne sais même pas taper grosse débile !” (Je regarde le document dont il parle et que je n’avais jamais vu). “Oui, sauf que ce rapport n’est pas de moi mais de votre chef de projet” “Ah ! ben retournez travailler alors !” (Ni “excusez-moi”, ni merde, tu t’en doutes).

La troisième place du podium… Rôôôh j’hésite un peu là parce que j’avoue que j’ai eu de bon gros vainqueurs dans ma carrière (il va falloir que je refasse un autre post). Bon allez, y’en a une qui me plaisait bien par son ridicule aussi. Dans une boite j’avais une responsable plus jeune que moi, le genre de fille lisse, organisée qui dit jamais merde. Elle était gentille et tout, mais tu sais plein de principes qui brassent du vent pour rien. Bref, je sais pas si elle se sentait menacée par moi ou autre, mais elle n’avait de cesse de m’envoyer des messages de remontrance avec le PDG en copie du mail… Ça va une fois, deux fois… mais y’a un moment, t’es pas obligée de dire au PDG que je suis allée pisser à CHAQUE FOIS (oui parce que ça faisait partie des choses que l’on me reprochait). Et donc un jour où j’étais pas d’humeur à jouer à ça, elle m’a envoyé un mail parce que j’avais commandé 4 stabylos alors qu’on avait déjà un paquet de 4 stabylos (que je n’avais pas vu, je pensais qu’il n’y en avait plus, mais au pire on était + de 20 dans la boite donc ça allait vite être utilisé). Évidemment elle me menaçait d’un avertissement pour faute légère avec en copie le PDG. Ce à quoi je lui réponds (copie au PDG aussi) “Tu te fous de ma gueule ? Un avertissement pour 4 stabylos alors qu’on est 20, arrête tes blagounettes, merci. T’as pas besoin de m’envoyer des mails pourris avec copie au boss pour justifier de ta fonction dans la boite, donc tu seras bien choupi d’arrêter ton harcèlement”. Alors là crois-moi ou pas, j’ai été convoquée pour un entretien disciplinaire et tout le toutim. Recommandé, toussa-toussa. Genre on veut t’impressionner. J’étais d’ailleurs tellement impressionnée que je leur ai filé ma démission quelques jours plus tard, à ces clowns.

Tout ça pour dire que vous pouvez postuler pour un boulot qui vous plaît, ou peut-être juste un secteur qui vous plaît, ou un endroit que vous aimez, bref, il y a des tonnes de différentes raisons de choisir un job plutôt qu’un autre. Mais le manque de respect, le sentiment que ton boss est quelqu’un qui pense t’acheter et qui te croit en dessous de lui, tout ça parce qu’il te vire 1000 euros par mois sur ton compte, ça c’est juste inadmissible. J’ai parfois choisi un job en raison du secteur, ou du salaire, mais en réalité, ce qui compte, c’est que la personne pour et avec qui tu travailles te respecte et ait confiance en toi. Parce-que si t’es considérée comme de la merde, tu ne pourras pas rester longtemps à moins que tu penses ne pas mériter mieux.

________________________

 

I think everyone knows that I’ve been my own boss for a while. Don’t get me wrong though, I still recommend spending at least a few years of your life working as an employee. On one hand, it allows you to get acquainted with the business world, be mentored and directed. School and academics are fine, but it’s a different story when you try to apply all of the theories when working in a team with different personalities, goals, time constraints, budgets, and customer demands… Working as an employee requires you to get your hands dirty and adapt to your environment while being supervised by a boss (who will sometimes give you guidance if you’re lucky). In any case, the benefit is that you will get your salary at the end of the month for sure. You will learn, and create a good network of experts in your field.

Finally and most importantly, I think it’s essential to know your subject so that you can decide if it’s good for you or not. If you can’t stand this life as an employee, and realize how annoying it is, then you can find the energy to get out of it. Today I won’t talk about how to get out of it, but I’ll mention a few memories of some situations I experienced as an employee.

I think the 1st prize goes to this brand of men’s clothing that I worked for. I was sick for a while, but I was still going to work, because I couldn’t afford to lose a day of salary. My boss knew that I was sick but didn’t spare me. One day I called him to explain him that, this time, I would have to go to the hospital. I had a bad fever, and I couldn’t walk.Him : “I don’t care Melo , you have to come !”Me: “No, but I assure you that I could lose a kidney, I have to go to the hospital, I’m sorry I can’t do otherwise” (I was sssssoooo stupid)Him, “No, you don’t understand Mélo, YOU COULD DIE, THAT I COULDN’T CARE LESS, but you have to come to work or it will end badly for you! Nobody else is trained like you are here, so you have to come! ”

What an asshole! Sometimes I think about how I could have made them miserable in court, if I had known my rights at the time! But hey I was really educated to respect hard work, and all that, “when you had a job, you do everything you can to keep it and whatever”, so I shut up (and today it’s hard to imagine even for me, because I would totally send this asshole to hell, but I actually used to let a lot of people abuse me for a very long time, especially at work) .

Second prize (though over time, I think he was really the champion) goes to an accountant for whom I wouldn’t even be able to list all the daily abuses. I remember that one day he called me into his office, and threw a large binder in my face. Not a little thing, no, a BIG PACKED BINDER right in my face, calling me a bitch (but that was my official nickname). I dodged at the last minute without being hurt, and asked him what the fuck was going on. He started a monologue “You don’t know how to write my name? You don’t even know how to write my name, little idiot huh? You work for my office and you don’t know how to write my name? You forgot to put the “e” in my name, but what do you have in your head ? NOTHING ? huh? That’s what happens when you’re a stupid bitch”. (I sighed, as I was accustomed to his crises). “I think I can spell your name right, sir, what are you talking about ?” ” On this document, the shitty report that you typed moron !” (I look at the document that I had never seen before). “Yes, except that this report is not mine but the one from your project manager. So SHE can’t spell your name, not me.” (He checked) “Ah well, go back to work then! ” (No “sorry” nor nothing)

The third place … Awwww I hesitate for this one because I have met big winners in my career (I’ll have to write more posts). Ok, there is one that I especially liked because she was ridiculous. She was my “manager” but she was younger than me, smooth girl, organized, the kind that never says words like “fuck”. She was nice and all, but, you know full of useless principles. Anyway, I don’t know if she felt threatened by me or what, but she was constantly sending me criticisms by email with the CEO in copy … It was okay once or twice … but at some point, you’re not obliged to tell the CEO that I went to pee EACH TIME I do (yes because it was one of the things that I was scolded for). So one day that I wasn’t in the mood for her stupid “power game”, she sent me an email because I ordered 4 highlighters when we already had a pack of 4 (which I didn’t see, I thought there were none, but even though, we were 20 + employees in the company, so it would soon be used). Of course she threatened me with a warning for slight negligence with copy to the CEO. To which I answered (copy to the CEO as well) “ARE YOU KIDDING ME ? I ordered 4 extra highlighters, we are 20 employees, please tell me this is a FREAKIN JOKE, and stop it, thank you. You don’t need to send me BS emails with rotten copy to the boss to justify your function in this company, so you’ll be cute to stop the harassment.” Believe me or not, I was then called to a disciplinary interview and the whole crap. Registered letter and all. The whole “We want to intimidate you” show. I was so intimidated, that I gave them my resignation a few days later. Douchebags !

All that is to say that you can apply for a job that you like, or maybe just in the domain you like, or even a place you like. In short, there are tons of different reasons to choose one job rather than another. But the lack of respect, the feeling that your boss thinks you belong to him and believes you are below him just because he pays you 1000 euros per month (or a lot more, who cares), is just unacceptable. Period. I have sometimes chosen some jobs because of the domain, or salary, but in reality, what matters is that the person with whom you work respects you and trusts you. Because if you’re thought of as a piece of shit, you won’t be able to stand it very long unless you think that’s what you deserve.

133 Comments

Got Something To Say:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Je comprends tellement ton post… et au final les relations humaines c’est hyper important au travail, et ça l’école ne l’apprend pas ! (en tout cas, pas en France…). Je suis à mon compte aujourd’hui (après avoir galéré et prolongé un stage de fin d’études qui n’en finissait plus où on me menait en bateau, me manipulait et me promettait monts et merveilles) pour pouvoir me faire un réseau (étant donné que trouver un poste dans ma branche en ce moment et en province c’est très compliqué) et je suis très contente car cela fonctionne 🙂 j’espère que tout se passe bien pour toi maintenant 🙂 Bises !!!

oula effectivement tu as eu une vie pro merdique! je te souhaite pleins de bonnes et meilleures choses pour la suite!
des bisous
Aurélie

http://www.lespetitesbullesdemavie.blogspot.com

Gosh it is good to share and show the limits OS acceptability!! Honestly some co workers have been hell!! I think if you have a nice group then you should stay bc there can be weirdos out there. I was once self employed and I it along with everyone!! 🙂

Wow, you had some really bad experiences. I still haven’t found a job but I think I wouldn’t handle half of what you’ve been through. I agree that the most important thing is the relationship you have with the people you work with and there should be respect amongst everyone!

http://vintageloyal.blogspot.pt/

Et puis à la longue ça doit jouer sur le moral quand même.
Bon pour le moment ça ne m’est pas arrivé mais je ne me sens pas forcément bien dans ma boîte actuelle. ..
http://Www.passionnanteetpassionnee.com

C’est vrai que le marché du travail est particulièrement difficile en ce moment… Mais de là à se faire insulter au bureau!!! Tu as bien fait de partir dis moi 🙂
Bisous

Purée tu n’as pas eu de chance :/ C’est vraiment abusé il y en a qui ont vraiment pas compassion, attend le type il te demande de venir alors que tu es plus que mal en point, il aurait mérité d’avoir mon point dans la tronche. Le monde de la vente du prêt-à-porter c’est vraiment de la merde, comme tu es traité c’est pire que l’esclavage pour y avoir bosser moi aussi d’ailleurs on m’a viré car j’étais mal en point et que je devais aller au medecin et que je ne pouvais pas venir alors que je les ai dépanné un millier de fois tout en sacrifiant des jours de repos.

Toutes ces histoires de merde (que ce soient les tiennes – fort gratinées, d’ailleurs – ou celles de mes amis, ou même de ma propre expérience, plutôt pas mal aussi) me confortent dans l’idée de rester à mon compte pendant encore bieeeen longtemps, haha.

♥ Les Folies de Magalie ♥

La suite!La suite! La suite!!!!!
Alors?Tu t’es mise à ton compte? Mais pour faire quoi? Et ton boulot en tant que salariée ne te manque pas?
Bisous
http://www.les-folies-de-magalie.com/

    ça fait longtemps que je suis à mon compte maintenant. En fait j’ai une entreprise de services (retranscription audio et video, de la traduction, de la rédaction, de la permanence téléphonique, des sites internets, du référencement et de la com) de laquelle je suis gérante et sinon en freelance je fais du consulting, de la rédaction et du blogging ;).

Those stories are horrible, dear. So sorry you had to endure such crap. Many hugs and warm thoughts to you 🙂

Super article!
Alors tu vois ça, c’est exactement TOUT ce que je fuis! Je bosse à mon compte aussi et JAMAIS je ne re-travaillerai pour quelqu’un: JAMAIS!

Bisous!

M.

Tu m’en avais raconté, mais pas toutes celles là :O on est jamais mieux servi que par soi-même quoi :0

Et bien, on en apprend. Je suis stupéfait.
Olivier

Pas facile de vivre ce genre de situation … La vie professionnelle réserve des choses bien ou alors le pire du pire 🙁

Coucou ma belle ! Ton article est vraiment excellent, j’ai adoré te lire ! Il est vrai que le monde du travail est parfois impitoyable et bien que très formateur, il nécessite souvent une grande capacité d’adaptation.
Quand je suis arrivée sur le poste que j’occupe actuellement, on m’a montré mon bureau, il y avait une grosse armoire avec un bordel pas possible dedans et on m’a dit “Tu veux savoir précisément c’est quoi ton job, et bah c’est là dedans !”. Premier poste après les études, ça fait bizarre de ne pas être encadrée et de devoir tout découvrir par soi même ! Et puis bien sur parfois, il faut que je sois mentalist pour deviner ce que pense le chef ! Enfin, monde du travail quand tu nous tiens…
Au moins quand tu n’es plus salarié, tu n’as plus ce genre de contrainte c’est sur.
Je suis désolée de ne pas te faire des coucous aussi souvent qu’avant, je suis vraiment dépassée en ce moment mais j’essaie de me rattraper tout de même ! En tout cas, un grand merci à toi pour tous tes gentils commentaires, tu es vraiment adorable. J’espère que tu vas bien ? Bisous 🙂

Respect is central Melo, whatever is your role in society …. we are all human and we do not go treated like animals!
Great post darling!!!!

Merci. Merci pour ce post qui me rappelle moi même avoir eu à subir des comportements un peu limoto-rigolo. Les comptables mes amies, la RH aussi qui est parfois très drôle, des directeurs un peu à la ramasse qui ne savent que hurler mais la palme d’or revient quand même aux clients. J’ai des pépites dans ce secteur 😀

http://unefillederable.blogspot.com

Les relations humaines sont tellement compliquées. Mais quelle que soit la hiérarchie, tu as raison, le respect doit être mutuel en entreprise (et dans la société en général), c’est essentiel pour maintenir une bonne ambiance et donner à tout le monde envie de travailler et faire tourner la boutique comme on dit ^_^

Ohlala mais qu’elle histoire !
C’est incroyable !
J’aimerais vraiment avoir ton courage et pouvoir me mettre à mon compte moi aussi un jour !
Gros bisous ma choupetta

http://www.swagday.fr

Hihi je suis ravis de te tenter :p

C’est fou ça ! A croire que tu n’es tombée que sur des endroits horrbiles :O
Bisous
Yu’

Are you for real?!?! That actually happened?!?!?! I wouldn’t stand it not even for one day… I have a “problem with authority” anyhow, but when people are mean to me – na-a, I can’t stand it. I haven’t spoken with my father in over 10 years because of some of the stuff he said and did to me so I wouldn’t let anyone treat me like that anymore. I actually got mad just reading this post!! You’re definitely better off working on your own, babe! And I hope you got those bitches back somehow. I mean… Really?!?!?!

    I have problem with authority too but Yeah it’s true. I don’t think I need to get back at these people, I just think being assholes for the rest of their life is bad enough 🙂

Article super intéressant! Et dire que dans quelques années, je vivrai peut-être ça aha…
Je comprends que certaines personnes ne supportent pas la pression du travail… Il faut vraiment être prêt physiquement, et moralement pour pouvoir vivre ça au quotidien…

    Il y a pression et pression. Avoir la pression d abattre un max de travail dans un délai court c’est une pression professionnelle courante. te prendre des classeurs dans la gueule, c’est de la violence.

ça, c’est bien envoyé ! Particulièrement, en temps de crise, on assiste à une émergence de patrons /esclavagistes qui se croient tout permis comme de grands seigneurs: ne les laissons pas prendre le dessus et nous bousiller l’existence!

Je suis restée outrée à “Tu peux crever”… #nocomment
Pour le moment je touche du bois tout se passe à merveille pour moi 🙂

Kiss
http://www.mademoisellemode.com/

haha! je pense qu’on est beaucoup dans ce cas à avoir été harcelée dans notre job sans pour autant oser dire merde parceque le boulot c’est le boulot! Faut t’il endurer mépris, menace et humiliation pour garder son job? franchement dans quel monde on vit! je me suis faite avoir plusieurs fois aussi et j’espère avoir autant de répondant que toi pour les prochaines fois s’il y a! en tout cas, super article!

Eh ben t’es tombée sur des sacrés connards =O j’en reviens meme pas qu’il puisse y’avoir des gens qui se comportent comme ça au travail ..

C’est effrayant de voir tout ce qui peut se passer au boulot je trouve.. ça devient grave..

Im so sorry to hear that this has happened to you hun, really eye-opening to the office place! Hang in there!

Et bien… tu en a vécu des choses, des vertes et des pas mures comme on dit… Les gens sont dingues !

Mélo j’aime bcp tes articles !! 😀

Je viens d’ouvrir mon vide dressing, viens faire un tour et qui c’est peut etre craquer :
http://www.vinted.fr/membres/893359-keshia

Bisous 😀

Hey hey hey Melo,
I am so glad I read this post. I will have you know that I had suffered the same forms of office-BS myself. I once felt a twitch in my eye (contact lens was breaking) and went to the restroom for a while and when I came back I had to explain myself as to why am I wasting company time. I have since left that position, because the humiliation was getting louder and more vocal. And the worst thing is that I couldn’t even feel angry about this person because the feeling of being sorry for them was overpowering. Look at them, thinking they are so great, managing people, thinking they are almost royalty. When in reality, they are sad and insecure on the inside, desperately afraid that someone else will find out how they feel about themselves. And that’s the truth.
I am now in a position, working with SUCH lovely people that I go home and SMILE to myself.

je suis bien d’accord avec toi, mais moi j’ouvre toujours ma bouche, raiosn aussi pour laquelle j’ai pas eu mon renouvellement de cdd une fois hihi
mais là ça se passe au top maintenant

Je suis dans mon premier boulot, et j’ai de la chance, ça ne se passe pas du tout comme les tristes exemples de ton article 🙂

Et bha superbe article dis-moi ! Comme quoi le monde du travail est rempli de pleins de choses toutes diverses dont il faut se méfier ! Tu fais quoi actuellement ?

Mais c’est affreux de traiter ces salariés comme ça, j’ai honte pour ce mec
Tu as bien fait de te mettre à ton compte
Gros bisous

Wow Melo, thank you for sharing this. I too experienced shitty workplaces when I was younger. I used to work for a real bitch who wouldn’t let us talk to each other. We would get yelled at for just talking to another work colleague. She underpaid me for years while I ran her business. I went broke and she was enjoying trips to Hong Kong and Louis Vuitton. She always told me I was stupid for something and one day I literally got up and walked out after another yelling match. She actually told me this is your job and if you don’t like it you know where the door is. So I told her you know what I do. Goodbye. I was so scared at the time because I needed the money but after 24 hours I realized this was a good thing and that i would never, ever let anyone treat me that way again. And i haven’t. I also prefer to work for myself since I seem to attract unethical business types lol.

SDMxx
http://www.daringcoco.com
WIN A $200 GIFT CARD TO NET-A-PORTER OR SHOPBOP!

Olala Mélo, je croyais que ce genre de situation n’existait qu’ici, sur ma petite île… Et ben tu me confirmes que c’est possible aussi en Métropole… J’en ai subi aussi dans diverses entreprises… des vertes et des pas mûres… mais avec l’âge, tu ne te laisses plus faire… Allez, bisous ma belle !!

Hé bien, tu n’as pas eu de chance……

Bisous 😉
http://melle-lunettes.blogspot.fr/

Et bien dit moi, tu n’as vraiment pas eu de chance :/
Un super article quoi qu’il en soit !

Leachoue

Oh wow I coulnt believe what I read, because everything sounds so awful! I mean how could all of they treat you like that! Definitely big, no , huge douches!
I am so happy with my workplace and the amazing colleagues I have, I cannot even imagine being in your shoes! How horrible!

http://www.callmemaddie.com

Je suis encore étudiante mais le peu d’expérience que j’ai eu sur le terrain se sont bien passées. Après on est jamais à l’abri de tomber sur une mauvaise équipe avec une mauvaise ambiance etc…
Bises, Maricha.

En effet, au vu de ton article être salarié ne fait pas rêver… Mais bon, être son propre patron c’est pas non plus facile tous les jours!

    Ce n’est pas moi qui te dirait le contraire, on n’arrive pas toujours à se dégager un salaire décent et on est accablés de charges, mais au moins on se bat pour soi.

J’ai juste adoré cet article! oui, je sais e quoi tu parles, j’en ai eu des mésaventures comme celles-ci, surtout pendant les premières années de travail après la fac, j’en ai vu de toutes les couleurs, du harcèlement sexuel au harcèlement moral jusqu’à l’exploitation presque esclavagiste, j’étais jeune et naïve, je ne connaissais pas trop mes droits, plus jamais je ne ma laisserais avoir!!!! heureuse que tu ais pu trouver le job fait pour toi et par toi!!
Bises, Hindie.
http://www.pardonmymom.com

Je suis tout à fait d’accord avec toi, il faut se respecter au travail. Cela m’a permis de voir ce que j’avais envie de faire ou non comme boulot 🙂

Personnellement je n’échangerais mon statut d’indépendant, la liberté que cela m’apporte et surtout le fait de n’avoir personne sur le dos, pour rien au monde…;-)) je dis juste : vive la liberté! et mon petit slogan à cet égard est que:”la liberté et la tranquillité n’ont pas de prix! Je vois beaucoup de personnes au quotidien subir des patrons exécrables qui ont clairement un problème d’égo voir de compétence à régler, il n’est pas logique que les gens s’abîment la santé au travail, la vie est trop courte… byy

Et bien… Quel article! Heureusement, ça ne m’est pas encore arrivé… je croise les doigts pour que ça ne m’arrive JAMAIS. Mais que d’anecdotes…

Oh ma pauvre, ta vie salariée a l’air d’avoir été animé… Je suis encore étudiante, mais à la fin de l’année ce sera mon tour!
J’espère en tout cas que ta nouvelle vie te plait et te souhaite plein de courage

Des bisous xx

Wahouuuw malheureusement c’est la triste réalité du monde du travail.. Avoir un supérieur qui se croit tout permis et qui est irrespectueux tout ça parce qu’il a une place un peu au dessus.
Quand je lis ton article, je ne suis pas pressée de finir mes études ^^
En tout cas, tu as du courage !

Nice post and I agree with you. “Do what you love and you won’t work a day in your life”.
Have a nice day 🙂

Très intéressant comme article, moi qui n’ai encore jamais connu le monde du travail (enfin, j’ai travaillé au McDo cet été et j’en ai bien assez vu…) , ça fait réfléchir 😀

    J’y suis passée aussi au Mac do et honnêtement c’était un des endroits où j’ai le moins subi mes supérieurs (par contre les clients des fois, c’était folklo)

Waw c’est dingue tout ça, du vrai harcèlement! Le plus choquant pour moi ça reste celui qui t’oblige à bosser alors que tu peux même plus te lever quoi…!
Et sans indiscrétion, tu as ouvert une boîte de quoi? Enfin, tu travailles dans quoi maintenant que tu es à ton compte? ^^

    En fait j’ai une entreprise de services (retranscription audio et video, de la traduction, de la rédaction, de la permanence téléphonique, des sites internets, du référencement et de la com) de laquelle je suis gérante et sinon en freelance je fais du consulting, de la rédaction et du blogging ;).

    Oh c’est super intéressant! Je vois que désormais tu es plus apaisée dans ce que tu fais alors je suis contente pour toi 🙂

punaise des fois il se passent des choses inadmisibles, certains se croient tout permis c’est écoeurant

Oh my, those are quite the horror stories!! I’ve had good experiences so far, but I can definitely see the benefits of working for yourself 🙂

waouh, sympa ces expériences ma Mélo … :/
J’ai eu une expérience similaire à ta première, je me suis pétée le dos au travail, plusieurs fois j’ai été en arrêt, au dernier avant même que je sois rentrée : “ben faut partir Domi, faut que tu nous donnes ta lettre de démission, on peut pas garder quelqu’un de malade” han…connards de merde! comme toi je me suis écrasée comme une crêpé alors que je connaissais mes droits mais trop peur du boss… et puis qui dit grosse chaîne internationale dit avocat en béton alors ils auraient forcémment trouver un truc pour ne pas être juger pour faute

    Qu’ils aient des avocats en béton ou pas, ils n’aiment quand même pas tellement être traînés aux prud’hommes. Après j’ai vu beaucoup d’abus aussi dans l’autre sens (des employés mettant leur employeur aux prud’hommes sans raison sinon celle de l’argent)

Ah Melo… sympa ses experiences 😛 En fait, ca me soulage de savoir que je n’ai pas le pire boss au monde – le quatrieme, sans doute, mais au moins pas LE pire. C’est toi qui lui a eu !
Bises,
Cee

    LOL Franchement ce qui ne me rassure pas c’est que ces gens là sont nombreux. Aujourd’hui, les rôles sont inversés, c’est moi qui fait travailler des gens mais je n’imagine pas une seconde les traiter ainsi.

Bonjour!
sympa ca!!!!
Bonne journée!
Angela Donava
http://www.lookbooks.fr

Et bien tu es toombée sur de sacrés numéros ! Moi dans mon métier je suis un peu mon propre patron car personne pr surveillée combien de fois je vais faire pipi dans la journée. Mais des parents et des gosses pénibles j’en ai aussi. Je crois qu’il n’y a vraiment aucun métier où on a de compte à rendre à personne ! Des fois j’aimerais changé de boulo mais je ne sais pas pr faire quoi lol

No wonder you became your own boss after having dealt with all that!!!

Corinne x
http://www.skinnedcartree.com

Je pensais être tombée sur des gratinés au cours de ma carrière, tu me bats ! Il faut dire que j’ai toujours été à un niveau de patience 0, donc je n’ai jamais vraiment subi de telles situations…

Très bel article! Merci de partager tes expériences 🙂

Bises

C’est vraiment cool de partager tes expériences avec nous.

Tu en as connu des spécimens, dis donc. Finalement, on dirait que j’ai un chef sympa.
Bisous ma belle

Oh ma pauvre! Tu n’as vraiment pas eu de chance!
Au final, j’ai toujours eu des chefs sympas!!! Mais sache que tous les chefs ne sont pas comme ça!!!
Des bisous

Jul du monde des petites
http://www.lemondedespetites.com/

Wahou, quel article… Moi qui suis encore dans les études, ça fait vraiment peur. Ces personnes ne connaissent pas le mot RESPECT apparemment. Ils devraient être jugés, ils n’ont pas le droit d’humilier des gens, de les insulter. Nous ne sommes que des êtres humains tout de même.. Bref, ça me révolte! Tu as été courageuse…

Ouah tu as vraiment vécu des expériences difficiles
C’est révoltant ce genre de comportement inhumain dans le monde du travail
Un irrespect pareil ça se passe de commentaire…
En tout cas ça a du te forger un sacré caractère face à ce type de situations !
J’avoue ne pas avoir encore avoir eu affaire à ce genre de personne et j’espère que ça ne m’arrivera jamais
Tu as eu beaucoup de courage !

C’est exactement ce que j’ai fais et j’en suis soulagée à un point !!
Je pense que tu l’imagines très bien
Gros bisous ma belle et tu as raison !!!
mademoisellevi.blogspot.fr

Ca me rappelle mes stages, une horreur, et même pas payés en plus…

Et après on s’étonnera que les jeunes aillent bosser ailleurs…

whaouw et bien dis donc quelle bande de pourriture. Jamais on ne m’a manqué de respect mais de toute façon j’ai pas une tête à me laisser faire, c’est ce que me répète souvent mes amies 🙂

Coucou Mélo,

Dans ton parcours je vois des similitudes à mes expériences passées. Et comme toi je me suis retrouvée face à des comportements de crétins de petits “cheftons” ou “cheftènes”… Un jour ça s’est terminé aux prud’hommes. Je peux te dire que devant le conseil des prud’hommes j’avais en face de moi des minables, des toutous qui ne la ramenaient pas et qui pourtant avaient mis pas mal de gens compétents et bosseurs à bout de nerfs… c’est beau de voir que tu as tourné le dos à ces gens nauséabonds. Continue de nous régaler avec des zolies découvertes.

Comme je te comprend…

ahhhhhhhh ma vie d’avant! ou aussi ou je lever mon doigt pour une pause pipi ……ou me cacher assise dans les toilettes pour pleurer .. ou je fermer les bureaux a la place de mon responsable………… oui un jour un bel article 😉 , tu as absolument raison !!! GROSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS bisous !!!